Adieu Alain et Didier

La France du curling est triste. Le Massilia Curling Club vient de perdre coup sur coup deux de ses membres éminents. Quelques jours après la perte de notre ami Alain Ciocca, curleur émérite, ancien membre de l’équipe de France vétéran, ce 1er juillet, c’est Didier Renaud, président du club marseillais, un autre ami qui disparaît brutalement, victime d’un accident de la route.

A toutes leurs familles, Alain et Didier étant par ailleurs cousins, à leurs proches, leurs amis et leur club, le Curling Club de Lyon et ses membres présentent leurs sincères condoléances et partagent leur douleur.

Share Button

Pour découvrir, c’est le moment

Voilà ce que donne une séance d’initiation et de découverte au Curling Club de Lyon, à la patinoire Baraban…

Et si le coeur vous en dit, il reste le :

– le dimanche 21 mai, super-soirée de 19h à 22h
– le dimanche 28 mai, en après-midi de 15h à 16h30

Plus d’informations sur l’organisation et le tarif ici. Et pour réserver, c’est .

Les initiés du 14 mai 2017

Share Button

La France remonte en 2ème div. européenne

L’équipe de France de curling vient mine de rien de réaliser un joli exploit en Andorre lors de ces championnats d’Europe du groupe C. Nos petits jeunes, encore juniors, ont montré une maîtrise peu commune pour une équipe de cet âge, notamment lors des play-offs face au Belarus (8-4), puis face à l’Irlande (7-6) qui les avaient battus sur le fil 3-5 lors du round-robin.

La France : Théo Ducroz, Killian Gaudin, Quentin Morard, Eddy MercierLe round-Robin s’est soldé par 5 victoires (plus une par forfait du Luxembourg), 3 défaites (Espagne, Bulgarie et Irlande) et faisait pointer la France en 3ème place, la qualifiant pour les play-offs où elle retrouvait le Belarus. L’accès à la petite finale n’était pas simple, chaque équipe marquant 1 avec le marteau jusqu’au 4ème end. Les Français neutralisaient ensuite les assauts adverses, mais prenaient 2 pierres au 7ème end. A ce moment, il faut savoir rester calme et concentré. Il en faut pour marquer 5 au 8ème, faisant sortir le Belarus du match… Score final : 8-4. Respect !

Une médaille assurée, il restait le principal : s’extraire de cette 3ème division européenne. Sur cette route on retrouvait, comme l’an passé, l’Irlande, que la France avait alors déjà battue… pour replonger en 3ème division immédiatement. Avec le marteau, les verts neutralisaient le 1er end, puis excepté le 5ème, nul également, aucun n’a été volé. L’Irlande a cédé au 7ème en ne marquant que 1 pendant que Théo Ducros, Quentin Morard, Eddy Mercier et Killian Gaudin restaient solides en concluant 2 au dixième end… Médaille d’argent. Chapeau bas ! Pour la petite histoire, c’est l’Espagne qui a remporté l’or. Et chez les féminines aussi.

Prochain rendez vous pour cette belle équipe, les Championnats d’Europe groupe B à St-Gall (Suisse) du 17 au 25 novembre, cette deuxième division à laquelle il faudrait enfin s’accrocher durablement. On sera encore là pour les suivre… Allez les petits.

Share Button

La France en Andorre

Une nouvelle équipe de France hommes est en piste, cette semaine en Andorre. Engagée en 3ème division dans la hiérarchie européenne, elle a débuté de la meilleure manière qui soit la compétition en remportant facilement les 2 premières rencontres. L’objectif ? Toujours le même : revenir dans le groupe supérieur et y faire son apprentissage pour tenter ensuite de figurer dans l’élite européenne. Ensuite, c’est de l’ordre du rêve…

Equipe de France Juniors au Champ. monde Juniors Gr.B janvier 2017On ne va pas s’en cacher, cette nouvelle équipe de France a du potentiel. Licenciés à Megève, Theo Ducroz, Quentin Morard, Eddy Mercier, Killian Gaudin et Thierry Mercier sont champions de France en titre tout en étant encore juniors, et ont commencé ensemble cet hiver une carrière internationale qui peut être prometteuse. Aux deniers championnats du monde juniors (groupe B), elle a raté de très peu la qualification aux play-offs avec 4 victoires sur 7 rencontres.

Alors, croisons les doigts, car ces petits jeunes jouent déjà très bien, et méritent qu’on s’intéresse à eux. Alors, comme souvent avec l’équipe de France, on tentera de vous informer pendant toute la compétition des résultats de nos copains sur notre fil twitter. Sinon calendrier, résultats et classements sont sur le site officiel de WorldCurling.

Share Button

Le mois du curling

On en avait rêvé depuis longtemps, mais faute de créneaux disponibles, il était impossible de le réaliser. Mais le moment est arrivé : on va enfin pouvoir offrir aux lyonnais un mois de curling, pendant les 3 dimanches de mai pour découvrir un sport rare et intense.

Le Curling Club de Lyon propose au grand public des nouvelles séances découverte et d’initiation :

– le dimanche 14 mai, en après-midi de 15h à 16h30
– le dimanche 21 mai, super-soirée de 19h à 22h
– le dimanche 28 mai, en après-midi de 15h à 16h30

à la patinoire Baraban dans le 3ème arrondissement de Lyon. On s’essaiera à la marche sur la glace, à la poussée et au lâcher de pierre sans et avec le curl, à la visée au balai, et bien évidemment au balayage. Initiation et découverte du curlingOn évoquera aussi quelques rudiments de stratégie, sans oublier tout ce qui va traditionnellement avec ce sport hors norme…

Ces séances sont exceptionnelles. Même avec une seconde piste sommaire, le nombre de places est limité et oblige de réserver. Les réservation s’effectuent via le formulaire de contact. Attention, vaut mieux ne pas trop tarder…

Pour profiter au mieux de cette séance, une paire de chaussures de tennis ou basket, ainsi qu’une tenue moyennement chaude mais légère afin de ne pas être engoncé (pas de jean serré), feront très bien l’affaire. On passe quand même du temps sur la glace. N’apportez pas de balais, le club les fournit, ce qui vous évitera d’être ridicule dans la rue.
Tarif : 10 € par personne.

D’ici le 14 mai, allez revoir les quelques règles du curling. Ca peut être utile.
Nous vous attendons avec plaisir. A bientôt.

Share Button

Retour sur le tournoi de Valence

On n’en a pas parlé plus tôt parce que ce n’était pas possible. En effet, difficile d’annoncer partout qu’on a fini dernier d’un tournoi réunissant 28 équipes dont 9 suisses et 2 italiennes, remporté de fort belle manière par les juniors féminines de Turin, devant les suisses de Lausanne, l’équipe O’Patou.ch de Sion complétant le podium.

Lionel, bernard, Pierre (skip) et MarcAlors on cherche ce qui n’a pas marché et on refait les matchs 100 fois dans nos têtes. Evidemment, ne faire qu’un seul tournoi dans l’année n’aide pas à progresser, et à prendre la mesure de cette glace qui est un redécouverte à chaque fois. Evidemment que nos conditions d’entraînement n’aident pas à approcher cette précision qui fait la différence. Evidemment que l’équipe est inexpérimentée puisqu’elle a enregistré beaucoup de premières, pour Pierre (en tant que skip) et Lionel (1er tournoi) qui a été en passant le meilleur d’entre nous. Ca fait beaucoup.

Mais quand même. On s’est très vite rendu compte malgré tout qu’aucune des équipes rencontrées n’était écrasante au point de ne jamais exister. Dans toutes les rencontres, contre les Drôles de Dames de Sion perdu 8-4, contre les Contamines-vétérans (qui représentent la France aux championnats du monde au Canada) perdu 9-3, contre Rouen perdu 5-3, contre la Flottille de Marseille perdu 8-4 et contre Nice perdu 8-4, il y avait largement la place. Mais le manque de précision et l’impossibilité de juger les longueurs dans la durée ont toujours permis à nos adversaires de nous dominer facilement.

Déçu, peut-être un temps, mais très heureux d’avoir revu toute la famille du curling… Il reste que ce tournoi organisé par le Curling Club de Valence, magique comme sa glace, reste un incontournable moment de bonheur dans la saison, et on n’en remerciera jamais assez toute l’équipe d’organisation.

Les résultats détaillés et complets sur softpeelr.com.

Share Button

Championnats du monde…

Le saviez-vous, 2 équipes françaises sont engagées chacune dans un championnat du monde, à Lethbridge, au Canada, jusqu’au 29 avril. Ne cherchez pas l’information sur les sites d’actualités sportives, ou encore moins sur celui de la Fédération Française des Sports de Glace, rien n’y figure. Et pourtant, on parle bien de compétition mondiale. On excusera volontiers le seul quotidien sportif, mais pas notre propre fédération…

Qu’importe. La semaine qui vient va être dense pour Sandrine Morand et Romain Borini du Besançon Curling Club. Ils représentent la France dans un nouveau format, le «double-mixte», qui fera d’ailleurs sa première apparition aux prochains Jeux Olympiques. Cette compétition est d‘ailleurs qualificative pour les JO d’hiver de Pyeongchang mais les français n’ont d’entrée aucune chance d’y participer… Pour l’heure, cette participation est la deuxième de ce type : l’an passé, le duo a terminé 5ème de son groupe, avec 3 victoires, 3 défaites, ratant de très peu l’accès aux quart de finale. Mais le groupe D, avec le Canada, les Etats-Unis et l’Angleterre est très relevé.

L'équipe Vétérans des Contamines au 10ème Tournoi International de ValenceLa seconde équipe engagée vient du Curling Club des Contamines-Monjoie. Ils représentent la France pour ces championnats du monde «Vétérans». Ces 5 là, on les connaît bien puisqu’on se croise assez souvent sur les tournois, Michel Paraillous, Guy Barbier, Alain Musard, Joel Bibier Cocatrix et Jean-Claude Girodon nous ayant d’ailleurs battu au dernier tournoi de Valence. Dans le groupe B, ils retrouverons l’Autriche, l’Irlande, Israel, l’Italie, le Kazakhstan, la Suisse et les Etats-Unis. Pas forcement facile, mais nos amis devraient pouvoir s’extraire de ce groupe. Première réponse ce soir à à minuit (heure française) face à Israel.

A l’une et l’autre, le Curling Club de Lyon leur souhaite de bonnes pierres et de profiter de conditions de jeu qu’on ne trouve guère chez nous. Tous les matchs seront suivis sur notre compte twitter. Et pour ceux qui suivent la compétition sur le site de la Fédération Internationale, sachez qu’il faut ajouter 8 heures aux horaires annoncés pour avoir l’heure française.

Allez les bleus !

Share Button

Le rendez-vous de l’année

Ce week-end, le Curling Club de Lyon se déplace à Valence pour participer au 10ème Tournoi international organisé par le club valentinois. Lors de ce court (et souvent unique) déplacement de la saison, on tentera une nouvelle fois d’exister au milieu d’un plateau particulièrement relevé. Jugez plutôt : seront présentes 17 équipes françaises (Les Contamines, Marseille, Nice, Prémanon, Albertville, Viry-Chatillon, Vaujany, Rouen, Valence et Lyon), 9 suisses (Sion, Champery, Lausanne, Morges, Verbier, Ajoie, et Neuchatel), et 2 italiennes (Turin).

10ème Tournoi International de ValenceAutant dire qu’envisager de se placer dans la première moitié du classement est complètement illusoire vu nos conditions d’entraînement. Les seules possibilités de progresser se réduisent à participer aux différents tournois, mais elles se heurtent bien vite aux problèmes d’effectifs et de moyens… Mais pour l’heure, qu’importe : Pierre, le skip, ainsi que Bernard, Marc et Lionel sont impatients de découvrir la glace toujours parfaite de la patinoire du Polygone et de retrouver la grande famille du curling. A noter que Guy jouera également, sous les couleurs de Nice Curling Club.

Ce tournoi international de Valence jouit désormais d’une belle réputation : la glace y est digne des meilleures halles de curling, les bonnes équipes s’y précipitent, et l’ambiance y est festive à souhait… Qu’espérer de mieux ?

Pour nous autres lyonnais, les hostilités débutent samedi 8 avril à 8 heures, face aux « Drôles de Dames » de Sion (que certains d’entre nous connaissent bien pour les avoir rencontrés récemment à Champéry). Tous les résultats sont disponibles en temps réel sur softpeelr.com

Share Button

Norman essaie le curling…

Qui ne connait pas Norman, le youtubeur ch’ti un poil (de balai) déjanté et foutraque ? Voila qu’il vient de publier son initiation au curling plutôt grandiose, à Crans-Montana, avec sa bande de potes. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils se sont sacrément marrés : « ça a l’air nul, mais c’est vachement bien le curling, c’est un sport sous-estimé » concluent-ils couchés sur la glace.

Et si vous avez vous aussi envie d’essayer ce sport méconnu, le Curling Club de Lyon vous prépare une grande surprise pour le mois de mai. On vous en dit plus dans quelques jours… En attendant, régalez-vous !

Share Button

Que faire avec une telle glace ?

Petit retour – à froid – sur la dernière séance d’entraînement : il était simplement impossible de jouer au curling. Le florilège fut complet : les maisons étaient hors d’atteinte tant la piste penchait, sans parler des ornières (photo 1), des coulées et des plots laissés ça et là, qui faisaient sauter les pierres. Depuis octobre, la situation empire de semaine en semaine au point où la pratique de notre sport devient très compliquée. Sur le bord de piste, le traçage devient invisible (photo 2), ce qui témoigne de l’écart de hauteur de glace, donc du devers entre les 2 bords.

état d'une maison après surfaçage... Il y a tant de trous et d'ornières sur la piste que c'est injouable.

On s’est toujours accommodé de l’existant sans faire preuve d’exigence. On aurait peut-être dû. On connaît évidemment la difficulté de confectionner une piste digne de ce nom. Le personnel de la patinoire a toujours fait ce qu’il pouvait tous les mardis soirs pour nous obtenir une surface lisse et plus ou moins droite, ce qui nous permettait au moins de jouer. Aujourd’hui, il nous dit clairement qu’il n’est plus en mesure de faire, par manque de temps, par manque de moyens. La surfaceuse, pourtant neuve, est victime d’avaries à répétition empêchant tout travail élémentaire de la glace. Pour le patinage ou le hockey, ce n’est pas spécialement gênant, mais pour le curling, c’est juste rédhibitoire.

milieu de piste : la non-visibilité du traçage provient d'une hauteur de glace supérieure à gauche qu'à droite.  Le devers est tel que c'est injouable...

Notre sport se meurt alors que nous croulons sous les demandes de séances «découvertes». Impossible d’accueillir quiconque dans ces conditions, surtout que notre nouvelle demande de traçage «light» d’une seconde piste vient à nouveau de nous être refusée. Comme toutes les précédentes. Ne demandez pas pour quel motif, il n’est que de pure forme, dans l’indifférence générale. On a juste 2 malheureuses heures de glace, et on ne peut guère en profiter…

Ca fait longtemps qu’on a mis une croix sur un quelconque développement, tout comme sur l’élémentaire envie de progresser. C’est triste d’en arriver là. Désormais, c’est notre capacité à jouer qui est atteinte. A se demander si on veut encore d’un club de curling à Lyon…

Share Button