Une reprise qui a tourné court

Après plusieurs mois de relâche, les membres du Curling Club de Lyon ont repris le chemin de la patinoire Baraban. Mais l’impatience de retrouver nos pierres jaunes et noires s’est très vite transformée en frustration à la vue de la glace qui nous était réservée. Il était purement et simplement impossible de jouer : la surface était sale et granuleuse, avec des trous et des ornières profondes non comblés.

En cause ? Un défaut de surfaçage de la glace. Mais ce «défaut» commence sérieusement à agacer quand on sait que sur l’ensemble de la saison passée, de nombreuses séances ont dû être annulées du fait de problèmes absolument similaires, et dont on a déjà parlé ici.

Depuis un an, des surfaceuses diverses remplacent momentanément la machine pourtant neuve de Baraban, mais les problèmes de lames continuent, et c’est un euphémisme. D’ailleurs, l’autre patinoire de Lyon connaît les mêmes difficultés matérielles sur une glace toute neuve, au point qu’un match de hockey de la ligue Magnus a même été interrompu et reporté. La presse nationale et locale s’en est fait l’écho, en annonçant aussi que ça va continuer…

Les curleurs lyonnais sont très inquiets. Cette nouvelle saison ne n’annonce pas bien du tout.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *