Une pierre de curling peut-elle casser ?

Réponse : oui. Ca s’est passé au tournoi Open Air des Contamines-Montjoie du 18 et 20 janvier 2019.

Ce genre de mésaventure est heureusement très rare, et ce n’est pas forcément le résultat d’un choc important. Les pierres du curling proviennent d’une ile écossaise appelée Ailsa Craig d’où on extrait l’ailsite, un granite rare un peu bleuté sans quartz, et contenant de la riébeckite. Sa compacité permet un polissage des plus fin et donne à la pierre une résistance à toute épreuve. Aucun effritement à craindre.

Sauf quand un défaut invisible fait éclater l’ensemble. Très vraisemblablement, cette pierre en avait un, une petite fissure, un petit manque d’homogénéité, qui n’a pas été perçu lors de la taille et son contrôle, et qui aurait très bien pu ne jamais se révéler. Il aura suffit d’un petit choc, avec un impact sur un endroit très précis, avec un angle particulier, et pouf….

Amis curleuses, curleurs, amateurs et supporters, bonne année…

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *