La fin du tunnel ?

L’équipe de France masculine de curling est à Helsingborg en Suède, du 15 au 23 novembre, pour disputer les petits championnats d’Europe, la deuxième division de l’élite européenne. Cela fait presque deux décennies que les bleus font le yoyo entre les divisions inférieures, mais aujourd’hui, ces vicissitudes ont donné à l’équipe une forme d’expérience et lui laisse entrevoir des jours meilleurs.

FranceKillian Gaudin, Léo Tuaz, Eddy Mercier et Quentin Morard, des clubs de Megève et Albertville jouent ensemble depuis la catégorie junior et semblent plus prêts que jamais. Échappés du groupe C (la 3ème division) en remportant la finale contre la Bulgarie en avril dernier, les bleus ont désormais pour mission d’abord se maintenir, voire d’y tenir un rôle un peu plus important dans le groupe composé de l’Autriche, de la Biélorussie, d’Israël, de la Lituanie, de la Lettonie, de la Turquie et la Pologne.

On va y croire, et d’autant plus que cette équipe est désormais moins isolée que par le passé, en disposant désormais d’un soutien fédéral inexistant jusqu’alors.
Et c’est très loin de n’être qu’une anecdote. Allez les bleus !

Programme équipe de France homme :

  • 16 nov 15:00 Autriche – FRANCE
  • 17 nov 09:00 Pologne – FRANCE
  • 17 nov 19:00 Lituanie – FRANCE
  • 18 nov 14:00 Lettonie – FRANCE
  • 19 nov 09:00 FRANCE – Israël
  • 20 nov 08:00 FRANCE – Turquie
  • 21 nov 19:00 FRANCE – Belarus

Infos et résultats sur le site de la WCF et sur notre compte twitter.

Share Button

Une première réussie

Les lecteurs réguliers de notre site le savent : on n’a pas été tendre envers notre fédération, la FFSG, ne manquant jamais une occasion pour lui reprocher son absence dans le curling français, pour ne pas dire son abandon. Des velléités sécessionnistes oeuvrant pour un fédération propre au curling ont produit un sursaut qu’il convient aujourd’hui d’observer avec attention.

Stage Vaujany
Dans ce qui a ressemblé à une petite guerre de clocher, vu de notre patinoire, il en ressort une nouvelle organisation, qui est ce qu’elle est, avec de hommes nouveaux, et une volonté affichée de redonner au curling français une visibilité perdue depuis une bonne décennie au moins et des perspectives de développement. On n’a pas forcement tout compris dans les nombreuses modifications affichées. Alors on est allé voir, pour voir…

Et ce qu’on a vu nous a marqué ! Ce rassemblement de curleurs organisé à Vaujany les 1er et 2 novembre dernier, avec des joueurs venant de Nice, Mulhouse, Marseille, Valence, Lyon, Vaujany et Louviers (club en cours de création, bienvenue), a constitué un événement qui devrait faire date. Ce stage à la fois d’initiation et de perfectionnement, encadré par Thierry Mercier, coach de l’équipe de France, et Pierre-Yves Berger, arbitre international WCF, a été d’une richesse assez incroyable. Même pour les vieux briscards, il y a toujours des gestes à corriger, des règles à actualiser, des tactiques à revoir. stage VaujanyOn y a même abordé des questions plus «administratives» pour le développement de la discipline et des clubs, sous la houlette de Noël Morard, le président du Comité Sportif National. Mais on a surtout beaucoup glissé, joué et appris.

Alors, même s’il reste encore beaucoup à faire, il y a incontestablement une dynamique intéressante, et cette première, parce que rassembler ainsi des curleurs en stage en est une, est un joli succès. On a toujours tendance à s’exprimer quand ça ne va pas, jamais quand on est satisfait. Dont acte !

Prochain rassemblement, le 11 et 12 avril 2020, lieu à déterminer. On y sera…

Share Button

Reprise…

Les activités reprennent ce jour. C’est le moment de sortir les balais du placard, où ils ont pris la poussière, et de rechausser les semelles glissantes…

Et comme chaque année, on va proposer à tous ceux qui souhaitent se lancer dans le curling de venir essayer, et pousser quelques pierres avec nous… Rien de mieux pour découvrir le curling avant de prendre une licence pour partager avec nous toute la fibre de ce sport rare et passionnant.

Le curling allie la précision du geste et l’explosivité physique, l’esprit d’équipe et la réflexion pour adapter la stratégie aux circonstances de jeu. Un sport plus que complet et de grande convivialité, qu’on peut pratiquer de 7 à 77 ans…

Nous vous invitons donc à venir nous rencontrer et jouer avec nous :

  • le mardi 3 septembre de 21h à 23h
  • le mardi 10 septembre de 21h à 23h
  • le mardi 17 septembre de 21h à 23h    complet

Pierres vous attendant sagementNotre capacité d’accueil étant limitée, nous vous demandons de réserver en passant par notre formulaire de contact. Attention, vaut mieux ne pas trop tarder…

Pour profiter au mieux de cette séance, une paire de chaussures de tennis ou basket, ainsi qu’une tenue moyennement chaude mais légère afin de ne pas être engoncé (pas de jean serré), feront très bien l’affaire. On passe quand même du temps sur la glace. N’apportez pas de balais, le club les fournit, ce qui vous évitera d’être ridicule dans la rue.

D’ici le mardi de votre choix, allez revoir les quelques règles du curling. Ca peut être utile.
Nous vous attendons avec plaisir. A bientôt.

Share Button

Rendez-vous en septembre

La saison 2018-2019 est finie déjà depuis quelques temps. Et ce fut une belle saison, avec plein de nouveaux adhérents qui ont découvert le curling et qui ont participé à leur tout premier tournoi, à Valence. Apparemment, ça leur a plu. Durant toute l’année d’activité du club, la glace était plutôt pas mal compte tenu des contraintes propres à la patinoire Baraban. Il nous faut féliciter pour cela son personnel qui s’est appliqué, autant qu’il le pouvait, à façonner une piste avec le moins de devers possible. On y a trouvé, jusqu’en février, une des meilleurs qualités de glisse qu’on ait obtenu depuis de longues années. Merci aux surfaceurs et à leur encadrement..

Désormais tout est rangé, bien au chaud, durant l’été. Sauf qu’au curling, on a plutôt besoin de froid. Et de ce coté, on n’a pas chômé : le club vient de se faire doter de congélateurs les congélateurs sont prêts... pour le stockage au froid des pierres. C’est la société Picard Surgelés qui nous les a cédés. Par cette action, Picard nous aide au-delà de nos espérances, et nous permet enfin de franchir un étape importante qui fera date dans notre histoire. Et ce n’est pas fini. D’autres avancées sont en préparation, afin de permettre une présence lyonnaise sur un très grand nombre de compétitions nationales. En espérant peut-être mieux encore.

En attendant, rendez nous visite sur ce site de temps en temps pour connaître notre date de reprise. Il y aura dès le début de la saison 3 séances d’initiation pour découvrir le curling et peut-être continuer ce sport magique avec nous.
On vous dit «à très bientôt» !

Bon été à toutes et tous…

Share Button

Bonne Pierre !

Une page se tourne. Après avoir découvert le curling à Lyon, il y a 5 ans, Pierre s’en va, appelé sous d’autres cieux. Au club, c’est un chamboulement d’importance, on va le regretter à plus d’un titre.

D’abord, qui pour faire le peeble ou apporter les pierres en début de séance ? Qui comme instructeur pour les séances d’initiation et de découverte ? Et qui pour finir les cahuettes qui reste dans les assiettes en fin de soirée ? La consolation est que ses adversaires, chaque mardi, auront enfin une chance de gagner le match d’entraînement…

C’était la dernière. On espère qu’il continuera à vivre « curling » et qu’un club parisien l’accueillera, sinon il est bien fichu d’en créer un… On espère bien, la saison prochaine, le croiser quelque part, sur un tournoi. Avec nous, il sera toujours le bienvenu. Et s’il joue en face, on sera doublement motivé pour arracher les ends.

On perd un bon joueur qui a apporté beaucoup de jeunesse au curling lyonnais, et une belle personne, le seul en bermuda sur la glace. Bonne chance dans tes futures missions et dans ta nouvelle vie.

Fin d’une partie, tout le monde a gagné. Alors, « Bonnes pierres » !

Share Button

Frustrés…

C’est bien le mot qui convient. On revient du 12ème Tournoi international de Valence frustrés. On aurait pu faire tellement mieux, on aurait aussi pu faire pire… Déjà, participer à cette compétition plutôt relevée avec 3 équipes lyonnaises est en soit un exploit, une première dans l’histoire du club.
Ce le fut tout autant pour 7 curleuses et curleurs lyonnais sur les 11. Et c’est bien connu, les premières sont souvent frustrantes… Il y a tant à voir, à penser, à découvrir qu’il y a toujours quelque chose qui cloche, même chez les joueurs aguerris à l’exercice. Mais ce n’est guère important dans l’immédiat : on a semé un petit virus appelé « curling » qui, espère t-on, ne va pas s’éteindre de sitôt. Une vraie glace, avec du curl, et tout ce qui va autour, les gars du Valence Curling, ne changez rien dans votre organisation, vous êtes au top.

Petit retour quand même sur nos équipes :
Celle des filles, avec Claire, Florence, Pauline, les « encurleuses rugissantes », privée d’Alex malade, a même fait sensation en remportant ses 2 derniers matchs sans jamais renoncer dans des parties serrées… et avec des Alex de circonstance. Et elles ont géré comme des grandes, sans qu’on puisse les conseiller pendant leurs matchs. Au final, c’est une belle 9ème place à la Coupe de la Drôme. Pour une équipe entièrement novice, c’est pas mal du tout.


Le « Curl de Lyon » avec Pierre, Felix, Vincent et François ont aussi remporté 2 matchs sur 5 avec des débuts difficiles face à des équipes suisses coriaces. Ca aurait même pu sourire lors du dernier match, mais une petite déconcentration au 6ème end a coûté un classement bien plus honorable que la 8ème place à la Coupe de la Drôme, et 1ère équipe lyonnaise. Avec 2 novices, c’est pas mal non plus.


Les « Gones » avec Guy, Xavier, Marc et David ont eu beaucoup de mal, sans être complètement dépassés. Mais toujours dans l’incapacité à placer les gardes quand il le fallait. Ca aura été la constante du week-end. Mais il n’y avait pas que ça… Même le fameux « classico » du curling, le vrai, l’incontournable, qui oppose Lyon à Albertville, qui reste la source de motivation ultime, ne nous a pas souri. C’est dire ! Avec une seule victoire, les Gones finissent à la 12 place de la Coupe de la Drôme.

Ce qui est sûr, c’est qu’on reviendra. Et meilleurs…
Voilà tout le monde prévenu !

Share Button

Valence, on arrive…

Avant même d’avoir lancé la moindre pierre à ce 12ème Tournoi International de Valence (Drôme), le Curling Club de Lyon bat déjà tous ses records. Car, samedi 6 et dimanche 7 avril, ce ne sont pas moins de 3 équipes lyonnaises, dont une totalement féminine, qui fouleront la glace de la patinoire du Polygone. Du jamais vu.

Une préparation sérieuse...Sur les pistes, il y aura 28 équipes dont Genève, Lausanne, Ajoie, Turin, Viry-Chatillon, Besançon, Marseille, Chamonix, les Contamines-Montjoie, Albertville, Nice, Belfort, St-Gervais, Vaujany… Ce qui en fait un tournoi particulièrement relevé. Figurer dans les 14 premiers samedi soir semble être hors de notre portée, d’autant plus que nombre de joueurs lyonnais joueront leur première compétition, et découvriront ce qu’est une vraie glace de curling. Il faut dire que le club valentinois est passé maître dans l’art de préparer la glace et d’organiser la fête qui va autour.

Si vous passez dans le coin, venez faire un tour à la patinoire du Polygone. C’est ouvert de 8 à 20h, c’est gratuit, il y aura toujours des lyonnais sur la glace, et la buvette est bien garnie. Sinon, programme et résultats sont disponibles quasi en direct sur www.softpeelr.com, et on fera un peu de live-tweet

Les équipes :
Les Gones : David, Marc, Xavier, Guy
Curl de Lyon : Felix, Vincent, François, Pierre
Les Encurleurs Rugissants : Alex, Florence, Pauline, Claire

Vos encouragement sont les bienvenus ;-).

Share Button

Une pierre de curling peut-elle casser ?

Réponse : oui. Ca s’est passé au tournoi Open Air des Contamines-Montjoie du 18 et 20 janvier 2019.

Ce genre de mésaventure est heureusement très rare, et ce n’est pas forcément le résultat d’un choc important. Les pierres du curling proviennent d’une ile écossaise appelée Ailsa Craig d’où on extrait l’ailsite, un granite rare un peu bleuté sans quartz, et contenant de la riébeckite. Sa compacité permet un polissage des plus fin et donne à la pierre une résistance à toute épreuve. Aucun effritement à craindre.

Sauf quand un défaut invisible fait éclater l’ensemble. Très vraisemblablement, cette pierre en avait un, une petite fissure, un petit manque d’homogénéité, qui n’a pas été perçu lors de la taille et son contrôle, et qui aurait très bien pu ne jamais se révéler. Il aura suffit d’un petit choc, avec un impact sur un endroit très précis, avec un angle particulier, et pouf….

Amis curleuses, curleurs, amateurs et supporters, bonne année…

Share Button

Je suis un coup de balai

Courant octobre, une drôle de sollicitation s’est melée à de nombreuses autres parmi celles qui font notre actualité : une équipe de cinéma souhaitait faire des images sur le curling. Il s’agissait pour elle de produire un court-métrage pour participer à la 9ème édition du Nikon Film Festival sur le thème : je suis le partage.

Pierre-Marie Charbonnier a donc emmené sa caméra et tout son monde à la patinoire Baraban de Lyon fin novembre. De notre coté, on a briqué nos pierres comme jamais afin qu’elles brillent au milieu des acteurs, dans une histoire touchante, où l’émotion passe sans un seul mot… Nous, on aime !

A ce jour, 270 films sont publiés. Une sélection de 50 sera soumise à un jury qui remettra 10 prix (grand prix du jury, prix Canal+, prix des médias, de la mise en scène, de la photographie, d’interprétation féminine et masculine, de la meilleure bande son, des écoles, du public).

Il faut donc être dans les 50. Le public est amené à soutenir les projets jusqu’au 14 février 2019, et le Curling Club de Lyon vous invite à commenter, à voter pour ce magnifique court-métrage et à le partager en cliquant ici : https://www.festivalnikon.fr/video/2018/260.

Parlez-en autour de vous, votez et faites voter pour «Je suis un coup de balai»…

Share Button

A notre place

La Coupe de France, quelque soit la discipline, a une place et un parfum particuliers. Au milieu d’une saison remplie de tournois, cette compétition au déroulement très encadré permet de se rendre compte des exigences du haut niveau. Le Curling Club de Lyon y participe désormais régulièrement depuis 4 ans et avait, cette année, un petit espoir de figurer un peu mieux que d’habitude même s’il fait toujours figure de petit poucet… Dans le groupe A, il fallait se défaire d’Albertville, de Viry (Skip Mario), de Valence et des Contamines. Que des montagnes pour nous.

score match Lyon-AlbertvilleEn première journée, on rencontrait Albertville avec une excellente entrée en matière : on marque 4 d’entrée sur une belle  dernière pierre de Guy, puis on contrôle : l’adversaire ne marque qu’1 pendant qu’on assure notre possession du marteau. On finit même par voler 1 puis 2 au 8 et 9ème end. Tout va bien, gagné 10-6.

score match Viry-LyonLe lendemain, contre Viry, il n’a pas été possible d’être aussi réguliers que la veille : on se fait voler 1 à l’entame puis 2, et on revient en marquant 1 puis en volant  1 puis 2 en frôlant par deux fois la catastrophe, Viry ratant un tir qui leur aurait donné 5… Après la pause, on a tous commis trop d’erreurs pour se faire punir au 7ème end par un coup de 3.Le match était plié : 4-11.

Peu après, le match contre Valence est crucial : on gagne et on se qualifie dans les 6. score match Lyon-ValenceOn est encore devant au tir à la cible, mais de début est chaotique, on est parti pour se fait voler 2, mais notre dernière pierre leur fait marquer 4… On revient en volant 2 fois 1 pour être mené 3-5 à la pause sans être dominé. Ensuite, Valence marque 3 alors qu’on était pas trop mal. On répond par un joli 2, mais le 8eme est fatal : incapable de protéger une position, on s’est fait déborder par un coup de 5 en sortant notre pierre… On a abrégé le match : perdu 5-13.

Au 3ème jour, on joue le Contamines. Match ingagnable sur le papier, le 3 et 4 sont en équipe de France vétérans…. score match les Contamines-LyonMais une victoire, combinée à celle de Viry face à Albertbille nous ouvrirait la porte d’une qualif. On commence sans le marteau et on encaisse logiquement 2. On marque difficilement 1, puis on vole 1 non sans batailler et sans trop d’erreur. Au 4ème end, on est bien en place, mais la garde suivante est imprécise et permet un tir double qui nous met hors de position. Résultat : un vilain coup de 4… Au 5eme, on a l’occasion de marquer 2, mais la dernière pierre frôle l’appui : 1 contre. Notre chance est passée : sur le suivant, 2 tirs dont un double adverse de toute beauté nous laisse admirer l’écart entre le précis et l’à peu près… Bien que mieux que la veille, on subit l’ultra régularité de l’adversaire qui n’a rien raté… Et nous, ce n’est pas le cas. On finit à 5-14.

Rien à redire, avec 1 victoire et 3 défaites, on est dernier du groupe, et 8ème au général sur 10. Avec tout de même des enseignements. Si la régularité a fait défaut, comme souvent, si les longueurs ont été difficiles à reproduire, si on a été très faible sur les tirs, on a été plutôt bien dans l’appréciation des vitesses et on a pas cédé au sur-balayage. En cela, il y a déjà du progrès.

L'équipe de Lyon : André, Marc, Bruno (Nice) et GuyPour l’histoire, chez les hommes, c’est Viry (Skip Vergnaud) qui l’emporte en finale 7-3 face à Besançon, les Contamines sont 3ème, Albertville 4ème. Chez les femmes, Saint-Gervais remporte le trophée devant Viry et Valence. En double-mixte, Besançon s’imposait devant Viry, et et Megève.

Mention spéciale pour l’organisation à Vaujany, et la glace, préparée de manière sublime par des maîtres canadiens de la discipline. Jouer dans ces conditions, c’était juste exceptionnel. On reviendra.

Et merci à l’émission « Tout le sport » sur France3 pour avoir parlé un peu de curling à une heure de grande écoute…

Share Button