Jouer au curling en plein COVID

Le curling nous vient d’Ecosse, mais pour le reste, c’est bien du Canada qu’émergent les nouveautés. La-bas comme ailleurs, la COVID19 a stoppé net toute l’activité. En France, bien que le ministère des sport autorise à nouveau la pratique sportive, il n’y a toujours pas de calendrier officiel pour la saison 2020-2021 qui démarre en septembre.

Au Canada, c’est plus du million de pratiquants, et Curling Canada, la fédération canadienne de curling, s’est penché sur les conditions de reprise, publiées par curling.zone. Il en ressort des choses qui vont sensiblement modifier le jeu. Evidemment, plus de serrage des mains, plus de pièce qu’on lance en l’air, avec une attention toute particulière à tenir les distances et répartir les joueurs sur la surface de jeu : jugez plutôt le placement conseillé pour les joueurs :

( Illustration curling.zone )

Il en résulte un changement radical : il n’y a plus qu’un seul balayeur, donc plus balayage à 2, plus de relais possible, le skip étant désormais lui-aussi interdit de balayage. C’est sûr que la pratique va changer. Mais pour l’heure, impossible d’en percevoir les conséquences concrètes.

Pas de consignes pour la collation d’après-match. Donc on peut considérer, en appliquant les gestes barrières du moment, que la tradition perdure.

Bonnes vacances à tous.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *