Merci les Jeux

Les Jeux Olympiques de Pékin sont finis, et une nouvelle page se tourne. On en est encore tout ébloui, parce que notre discipline, le curling, a été incontestablement plus visible. Tant de lumière d’un coup, c’est très inhabituel.
Durant cette olympiade, il y a eu incontestablement plus de curling retransmis que d’habitude. Mais sans exagérer non plus : toujours rien dans les résumés TV du jour, toujours rien dans le quotidien sportif de référence, et aucune valorisation par notre propre fédération, la FFSG.
Et pourtant, cette médiatisation, somme toute bien modeste à l’échelle des Jeux, à attiré vers les clubs français une foule trouvant à ce sport un réel intérêt, et cherchant à découvrir et s’initier. A Lyon, nous croulons sous les demandes, non seulement pour essayer, mais aussi pour prendre une licence… Auxquelles nous ne pouvons pas donner suite, faute d’infrastructure, faute de place, faute de considération de l’environnement sportif français : le curling, en notre beau pays, est un sport qui oscille de moribond à négligeable, maintenu en vie par une poignée d’exaltés irréductibles. Mais il est bien là.

Initiation du 22 février, avec spectateurs…


Et lors de ce mois de février, il y a des spectateurs aux barrières, et même quelques médias. Les séances d’initiations organisées étaient aux limites de nos possibilités, et notre site internet a explosé : 17.000 visiteurs uniques (au lieu des 1.200 mensuels en temps normal). On en organisera d’autres, mais pour l’heure, notre unique créneau à la patinoire Baraban sera consacré à l’entraînement, pour préparer le tournoi de Valence (9 et 10 avril) où Lyon sera présent avec 2 équipes.
En attendant les prochaines initiations, qui seront annoncées sur ce site, vous pouvez toujours venir nous voir lors de nos entraînements. Nous prendrons le temps nécessaire pour vous faire partager notre passion pour ce sport singulier et envoûtant.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.